Dragon Ball Multiverse: La suite non-officielle du manga culte

Si, pour vous, Dragon Ball GT et Dragon Ball Super ne sont pas des suites dignes du travail d’Akira Toriyama, nous vous proposons de découvrir une histoire qui fêtera ses dix ans en ce mois de mai, celle de Dragon Ball Multiverse. Créé en 2008 par des fans, pour des fans, ce Dôjinshi (fan-manga) français des aventures de Goku et ses amis vous plonge plusieurs années après la défaite de Majin Buu. Nos héros ont bien grandis et sont contactés par des Nameks ainsi qu’une nouvelle espèce extraterrestre, les Vargas, afin de participer à un tournoi bien particulier… 

Le Grand Tournoi

L’un des événements récurrents, et majeurs, de la série Dragon Ball est, bien sûr, la participation de nos héros à de nombreux tournois qui, la plupart du temps, amènent à une aventure bien plus grande encore que les précédentes. C’est l’occasion de découvrir de nombreux nouveaux personnages qui deviendront des alliés ou ennemis de nos héros. Pourtant, les auteurs de Dragon Ball Multiverse – Salagir au scénario, accompagné du dessinateur Gogeta Jr. dans un premier temps, puis, d’Asura. – nous offrent depuis dix ans le plus grand tournoi imaginable pour nos guerriers. Pour que vous compreniez le concept de celui-ci, retournons en 1992 et revenons sur un événement majeur de la saga, la venue de Trunks du Futur. L’arrivée de ce personnage mythique changea grandement le destin de nos héros alors que ceux-ci étaient condamnés à une mort certaines face à l’arrivée des Androïdes #17 et #18 (à l’image de Terminator et de nombreuses autres oeuvres de science-fiction). Ce changement créa deux trames temporelles différentes et sera même réutilisé dans un arc entourant l’apprenti Kaïoshin Zamasu dans Dragon Ball Super

C’est ainsi que fonctionne le principe de ce Dôjinshi. Plusieurs événements vont différer légèrement d’un univers à l’autre et créer de grandes différences dans les trames scénaristiques (Son Goku ne se cogne pas la tête étant petit ou Vegetto ne se sépare pas lors de l’affrontement face à Majin Buu). Pour mieux comprendre, voici un schéma proposé par les responsables du projet:

 

Dragon Ball Fighterz, en manga

Imaginez donc Vegetto faire face à Broly ou encore Bardock faisant face à Radditz. Ce sont le genre de fantasmes que Dragon Ball Multiverse vous propose de réaliser hors jeux-vidéo grâce au génie de ses auteurs. Plus de 60 chapitres et 1400 pages sont sortis à ce jour, gratuitement, et l’aventure proposée n’est toujours pas terminée. L’occasion de découvrir des affrontements savoureux, empreints de nostalgie pour certains, étonnants pour d’autres, mais jouissif pour tous. La qualité des dessins vient nous flatter la rétine et certains chapitres spéciaux – qui permettent de découvrir l’histoire des différents univers – proposent une relecture visuelle de l’oeuvre grâce à ses nombreux dessinateurs d’horizons différents.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Dix ans et toutes ses dents

Difficile de vous en dire plus tant le projet mérite d’être découvert par vous-même. Mais, alors que le site va fêter ses dix ans en ce mois de mai 2018, attardons-nous sur un point: Remercions les créateurs de Dragon Ball Multiverse de proposer un fan-manga de cet acabit bénévolement et dans plus de trente langues grâce à sa communauté de passionnés. Remercions-les de proposer cette aventure qui fait rêver ses lecteurs depuis plus de dix ans sans jamais s’interrompre avec une moyenne de deux à trois pages par semaine. Cette proposition de suite à l’oeuvre de Toriyama-Senseï est ambitieuse, emplie de passion (et d’un peu de fan-service tout de même, mais c’est si bon!) et d’amour pour le manga originel et l’esprit de son auteur.

Joyeux anniversaire ! Continuez à faire rêver vos lecteurs ! 

[DB Multiverse]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *