Les Enfants loups : Ame et Yuki (2012). Le meilleur animé de ces 10 dernières années, tout simplement

Les enfants loups est de ces métrages qui vous illuminent, d’une douceur peu commune, et qui vous emmènent voyager loin, très loin! Grâce à une histoire poignante, une sensibilité hors du commun et une envie de plaisir contagieuse, je vous assure que les plus réfractaires aux métrages animés (en tous cas, les amoureux de la nature et de l’humain) devraient se réconcilier avec ce qui est, à tort, considéré comme un segment enfantin ou un parent pauvre du 7ème art.

En route donc vers un paradis de nature débordant de bien-être avec cette magnifique fable comparable à aucune autre… si ce n’est à quelques pépites gravées à jamais dans mon âme d’enfant comme le furent Totoro, Princesse Mononoke et Ponyo plus récemment. Si vous connaissez ces pièces maîtresses, imaginez un somptueux mélange des trois et vous aurez un bout d’idée de toute la force évocatrice et l’intensité de ce film qui m’a durablement marqué. C’est dire les vibrations magiques et l’intense bonheur que dégagent ces Enfants Loups ! Alors n’hésitez pas à mettre vos sens en éveil, ouvrir grand votre cœur et vous laisser bercer par cette aventure hors du commun ressemblant à une montée de bonheur sans descente !!!

Mais quel est le public ciblé, me direz-vous ? Je vous répondrai de 7 à 77 ans comme les jeux Ravensburger !!! Rares sont les films d’animation à passer sur nos écrans de cinéma (en Suisse, si tu ne t’appelles pas Disney, Dreamworks ou Pixar, tu te tais !) mais encore plus rares sont ceux à rester longtemps et avoir du succès… et c’est le cas pour Ame et Yuki !

Lorsqu’on évoque les dessins animés japonais, le nom de Miyasaki est celui qui revient le plus facilement. C’est un maître dont les univers ont su toucher un public bien au-delà de son pays d’origine. Ici, le réalisateur de cette vibrante histoire mystique et mythique s’appelle Mamuro Osada. Je peux vous dire que c’est un génie fou, mettant sa fièvre imaginative au service de son art et de son public. Il est déjà considéré comme le fils spirituel du papa de Totoro après seulement quatre films très différents : Les Enfants loups, La Traversée du temps et Summer Wars puis, plus récemment, Le Garçon et la bête, visuellement très beaux et terriblement attachants ! Après avoir visionné sa filmographie, je vous assure que vous attendrez sa prochaine œuvre avec une impatience frôlant la folie !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *