Invisiballs: Une expérience vibrante sur Nintendo Switch

Développé par la petite équipe de Digital Kingdom à Vevey, Invisiballs arrive aujourd’hui sur le Nintendo eShop à destination de la Nintendo Switch. Nous avons aujourd’hui le plaisir de vous donner notre premier avis sur un jeu bien de chez nous ! 

Invisiballs a un principe très simple mais terriblement efficace. Prenez un labyrinthe de néons en vue du dessus, plongez le dans le noir et mettez-y deux à quatre joueurs, sous forme de billes invisible, pour des parties courtes mais endiablées en joueurs contre joueurs (uniquement). Dans l’obscurité la plus complète, les différents adversaires n’ont alors que deux moyens de se repérer: leur capacité à se mouvoir à l’aveugle, et en ligne droite, dans un espace mais aussi, et surtout, grâce aux indications offerte par les vibration des manettes. Ajoutez à cela une fonctionnalité offensive lumineuse (seule manière de vous situer quelque peu au sein du niveau) assignée à un seul bouton et vous obtenez tout le sel de l’expérience proposée par le studio de la Riviera.

Un minimalisme accrocheur. 

Aujourd’hui, Invisiballs propose deux modes de jeu dans huit niveaux à l’architecture bien spécifique. Le premier,nommé sobrement Chacun pour soi, propose une action pure dès les premiers instants, le but étant d’être le premier a marquer dix points en tuant ses opposants à la manière d’un FPS en ligne. Chaque frag vous rapporte deux points et une mort ne vous en ôtera qu’un seul. Au bout de cinq minutes, la partie se termine et le joueur avec le score le plus haut l’emporte. Le second, la Ruée vers l’or, est une sorte d’hybride entre une capture de drapeau et un mode domination. Un diamant fait ici office d’objectif à attaquer puis à conserver sur soi pendant trente secondes sans que l’un des opposants ne vous tue. Une fois l’objectif réussi, vous obtiendrez un point et il vous en faudra trois pour remporter la partie. Attention, ne pensez pas que l’ombre sera votre alliée vers la victoire puisque la personne en tête révélera systématiquement sa position à la fin de chaque déplacement et devient ainsi la cible à abattre.

Bien qu’un peu maigre en contenu à l’heure actuelle, Invisiballs se révèle terriblement addictif manettes en mains. On se prend rapidement au jeu et l’adrénaline provoquée par les différentes menaces invisibles ne tarde pas à se faire ressentir. Nombreux seront les cris poussés dans le salon à force de rater son adversaire de quelques pixels alors que le temps file. L’expérience proposée prend d’ailleurs rapidement l’allure de loup-garou dans la cour de récréation ou de ces « lasergames » bien connus. Au fil des matchs, l’on se surprend à mieux se repérer dans l’environnement, chaque monde demandant un petit temps d’adaptation afin d’en comprendre ses subtilités et optimiser nos déplacements, mais surtout à capter certaines subtilités des vibrations (nous recommandons d’ailleurs l’utilisation des Joy-Cons qui offrent de bien meilleures sensations que la manette pro). En effet, lorsque nous croisons notre adversaire, la manette provoque une courte vibration pour vous le signaler. Il faudra rapidement en prendre compte afin d’augmenter nos frags.

Concernant l’approche artistique proposée. Nous sommes ici face à une œuvre minimaliste du plus bel effet. Visuellement, seul le strict minimum est affiché à l’écran. Les couleurs, d’un style très  »néon », viennent apporter une ambiance très agréable à l’œil tandis que la bande originale amène un rythme éléctro totalement adapté au sensations proposées et évolue légèrement suivant les événements de la partie.

Le jeu et son concept à la fois original et terriblement arcade, nous ont certes séduits mais il est difficile de ne pas s’attarder sur ses défauts. Son maigre contenu et l’absence du troisième mode de jeu (qui sortira dans quelques semaines) amènent à s’interroger quand au temps que nous passerons dessus au fil des mois et si une lassitude ne viendra pas rapidement s’installer après avoir passer quelques heures sur le jeu. L’absence de mode solo, bien que difficilement imaginable, et d’un mode multijoueur en ligne sont évidement regrettable. Le tutoriel s’invite également dans les rangs des légers points noirs car, bien qu’efficace, il ne propose pas vraiment le reflet de l’expérience proposée une fois la partie engagée.

Conclusion

Invisiballs propose une expérience de qualité très originale qu’il serait bête d’ignorer tant le fun est instantané et amène une belle animation dans votre salon. Le jeu se place vraiment comme une bonne alternative aux Mario Kart et 1,2, Switch si vous aimez jouer en compagnie de vos amis sur la console hybride de Nintendo. On ressent également le cœur et la passion de toute l’équipe de Digital Kingdom dans ce premier projet console séduisant que nous vous recommandons chaudement d’acquérir sur le Nintendo eShop. Sans aucun doute l’un de nos petit coup de cœur du moment.

 Illustrations: © Digital Kingdom Sàrl

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *