Last Guardian. Un jeu vidéo envoutant évoquant la poésie d’une amitié…

Le projet Trico, pour moi c’est une allégorie de notre monde moderne,
qui peine à sortir des sentiers battus tant les risques de se perdre
semblent élevés, tout en cherchant au plus profond de son être à
s’extirper du système duquel il dépend inéluctablement. Réussir ce
tour de force d’aller jusqu’au bout de ce projet, être capable de nous
faire ressentir autant de sentiments et de bonheur en misant tout sur
lelien qui unit les deux protagonistes, est à mon sens, la quintessence
du jeux vidéo, le paroxysme de cet art qui peine à se faire
reconnaitre en tant que tel, tant le milieu est infecté et tend à
aller vers la facilité du sequel-game-like. Mais mes convictions
personnelles, quand je vois ce que Fumito Ueda réussi à faire en 2016,
malgré les problèmes rencontrés tout au long de son périple, et de le
mener à terme, c’est de continuer à y croire et de rester dans
l’expectative. The Last Guardian c’est un hymne à la poésie, un
plaisir visuel et sensoriel complètement assumé, une mythologie qui
nous sert de miroir, l’universalité du thème abordé qui nous touche
dès les premiers moments, le temps qu’on ne voit plus passer à se
promener et s’émerveiller, une métaphore céleste sur la dichotomie de
l’humanité à se chercher et se trouver elle-même, un éternel
questionnement intrinsèquement lié à des thématiques aussi anciennes
que l’univers lui-même que tant se refusent d’aborder. L’accueil
auquel il a eu droit d’ailleurs, n’est que le reflet de cette
déperdition dans laquelle nous sombrons progressivement, que je
pourrais qualifier en essayant d’éviter de tomber dans la démagogie
de symptomatique de la non-réflexion dont les masses semblent vouloir
s’abreuver de manière exponentielle jusqu’à l’hallali… Pour conclure
sur une note plus positive, je sais que ce chef d’œuvre va inspirer
des vocations et nous apporter, dans un avenir prochain, de nouveaux
trésors dignes de leurs pairs voire même les transcender.

Aurélien Briffaut

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *