Les mystères autour de The Legend of Zelda : Majora’s Mask

Pour mon premier article, je vais vous parler d’une aventure qui m’a particulièrement passionné au niveau de son histoire et de ses mystères. C’est un jeu dans lequel beaucoup de questions peuvent se poser, même une fois le périple achevé. D’ailleurs, cet article s’adresse plutôt à ceux qui ont terminé la quête principale. Il peut cependant être lu par ceux qui aiment Zelda sans être venus à bout de celui-ci ou simplement par les curieux qui ne connaissent pas bien la série. Sachez, par-contre, qu’il contient des gros spoilers.

Mon objectif est d’éclaircir des zones d’ombres de l’univers de Majora’s Mask au travers d’analyses personnelles constituées d’informations tirées de sources « officielles », principalement d’Hyrule Hystoria et bien-sûr d’Internet (bel outil en passant). Il est important de noter qu’aujourd’hui encore, le masque sur les mystères du jeux n’est pas complètement tombé et bien des points sont encore sujets à interprétation. Après, j’imagine que c’est un choix des développeurs que de laisser une part à l’imagination pour que tout le monde puisse « s’approprier » un peu l’univers du jeu et il faut l’accepter.

Petit point qui peut paraitre négligeable mais puriste oblige, les extraits de textes repris viennent de la version anglaise d’Hyrule Historia. Il est possible qu’il y ait de légères différences de traduction.

 

De Ocarina of Time à Majora’s Mask

Notre histoire commence à la fin d’Ocarina of Time dans un monde contrôlé par Ganondorf, chef des Gerudo. Ses plans se voient déjoués par l’élu des déesses, Link le Héros du Temps. Après avoir sauvé Hyrule – avec pour guide sa fée Navi – La Princesse Zelda les renvoient à leur époque d’origine à l’aide de l’Ocarina du Temps à l’instant ou Link s’apprêtait à retirer l’Epée de son socle… Ceci ne fût pas sans conséquence, Link agrandi par sa quête du futur, revient en tant qu’adulte dans un corps d’enfant. Dans cette intervalle, Navi s’en alla pour une raison inconnue, comme si son devoir était accompli…

Plus personne pour le comprendre, plus personne pour connaître les actes de bravoure qu’il a accompli pour sauver Hyrule car il était dans un autre espace-temps. Link éprouve le besoin d’aller retrouver sa seule amie. La seule qui connait son histoire, qui sait ce qu’il a fait pour Hyrule, peut-être la seule personne en qui il peut avoir confiance: Navi. Il se met à sa recherche avec son cheval Epona et son chemin le mène dans une mystérieuse forêt…

Une histoire sombre… toute en finesse.

En l’an 2000, année de sortie du jeu, le langage du jeu-vidéo n’était pas pareil qu’aujourd’hui (du moins pas pour Nintendo). Il était, on peut le dire, « censuré » pour pouvoir être joué par des enfants/ados, un peu comme un Disney. Quand on le regarde étant petit, il y a des choses que l’on ne comprend pas. Une fois « revu » en tant qu’adulte, on s’étonne de comprendre les sens cachés qu’il y avait dans le film et on comprend ce que les scénaristes ne pouvaient pas dire ou évoquer explicitement pour les enfants.

Majora’s Mask est l’épisode le plus sombre, le plus mélancolique et le plus sinistre de toute la série Zelda. La mort est omniprésente dans cet opus.
L’arrivé à Termina est très mystérieuse (Link tombe dans un trou et se retrouve dans un autre monde). Beaucoup de questions se posent.

On ressent assez vite le caractère sombre du jeu

 

 Diverses théories:

Diverses théories circulent sur le jeu et tentent d’expliquer :

  • l’existence de Termina.
  • le passage de Link dans cet univers.
  • et différents points sur lesquels je reviendrai plus tard.

Je vais reprendre les théories les plus connues pour vous les présenter. Ensuite, je vais les analyser pour affirmer mes propres théories. Tout cela avec les nouvelles infos dont l’on dispose aujourd’hui.

Termina serait un purgatoire et Link serait mort et transformé en Stalfos après la fin du jeu:

La théorie la plus intéressante se base sur le fait que Link serait mort (en tombant du trou mystérieux apparemment) et que, refusant de reposer en paix, les dieux auraient créé Termina comme purgatoire pour qu’il puisse trouver la rédemption.

 

L’étrange trou où Link tombe au début du jeu

 

Il serait devenu par la suite un Stalfos (faisant référence à Zelda Twilight Princess) et son cadavre serait resté dans Les Bois Perdus à la fin du jeu. Pour info: les Hyliens qui se perdent dans Les Bois Perdu deviennent justement des Stalfos.

 

L’Esprit du Héro dans Twilight Princess

 

Comment sont-ils arrivés à cette conclusion ? Grâce à une théorie d’Elisabeth Kübler-Ross qui dit qu’une personne qui apprend sa mort de manière imminente (principalement: maladie en phase terminal) passerait par cinq stades d’émotions la conduisant à la mort:

  • Le déni
  • La colère
  • Le marchandage
  • La dépression
  • L’acceptation

On imagine alors que les 5 zones du jeu font références au stade du deuil.

– Le déni – Bourg Clocher

Alors qu’une lune terrifiante menace la destruction de leur ville, les habitants de Bourg Clocher sont trop sereins. Ils s’apprêtent même à fêter le carnaval (presque) comme si de rien n’était.

– La colère – Marais du Sud

Le marais est pollué par une eau extrêmement toxique. La fille du Roi Mojo part avec son ami le singe pour enquêter. Elle se fait kidnapper.
Une fois revenu au palais, le roi, fou de rage, ne veut même pas entendre les explications du singe. Il le condamne à mort.

– Le Marchandage – Pic des neiges

Le Pic des Neiges gèle petit à petit. Darmani, le héros des Goron, s’en va pour élucider cette affaire mais meurt sur le pont alors qu’il est entrainé par un puissant souffle.
Quand Link le trouve (grâce au monocle de vérité) Darmani crois parler avec un magicien et il demande à Link de le ramener à la vie, ce qu’il lui est impossible.

Plutôt que d’accepter sa mort, il essaie de marchander son retour parmis les vivants pour avoir plus de temps.

– La dépression – Grande baie

A l’inverse du Pic des glaces, cette fois, ce sont les eaux qui se réchauffent. Lulu (la fiancée de Mikau qui a hérité des pouvoirs Zora) a pondu ses œufs. A cause de la grave montée de chaleur des eaux, ses œufs risquent d’être en mauvaise santé.

Elle décide de les confier au scientifique dans le laboratoire. Néanmoins, nous apprendrons qu’un Gerudo les dérobent et que les oeufs sont perdus.
Dépressive, elle en perd sa voix. Et cerise sur le gâteau, son fiancé perd la vie alors qu’il part à la recherche des oeufs.

 – L’acceptation – Le Canyon d’Ikana.

La vallée Ikana était habitée par le peuple Garo. On trouve les ruines d’un château où leur Roi est devenu mort-vivant. Un autre personnage sévit également : Dièse.

Ce spectre a enfermé son frère Bémol au fond d’une geôle gardée par des Sakdoss et un Hache-Viande avant de composer une mélodie capable de tuer toute personne qui l’entendrait.

Dièse revendique le fait d’être mort et semble bien plus heureux comme ça. Sa folie serait par conséquent, une illustration de l’acceptation de la mort.

Si l’idée est extrêmement bien ficelée et très plausible, elle comprend néanmoins des contradictions. En vérité, Link n’est pas mort dans Majora’s Mask et je vais revenir sur certains points pour contredire les théories les plus fréquentes que l’on trouve sur le net.

 

Théorie où Link serait devenu un Stalfos:

Link de Twilight Princess croisant le fer avec l’Esprit du Héros

Comme expliqué plus haut, les Hyliens perdu dans Les Bois Perdus deviennent des Stalfos. Mais est-ce que la forêt que l’on voit dans Majora’s Mask est bien Les Bois Perdu ? Je vais utiliser un extrait d’Hyrule Historia comme argument et mettre, par la suite, les faits en avant:

Page 110: [« Link set off on his horse, Epona, who lived at Lon Lon Ranch. Months passed as he wandered in search of his companion, Navi, eventually losing himself in a mysterious forest.
It just so happened that this forest led to a parallel world known as Termina. »]

On explique que Link part avec Epona à la recherche de Navi. Hyrule Historia parle d’une mystérieuse forêt mais ne mentionne en aucun cas qu’il s’agit Des Bois Perdu. Ce qui laisse, à présent, planer de gros doutes.

Revenons maintenant sur les faits que l’on connait tout en les mettant en avant les éléments d’Hyrule Historia:

Page 115: [« This young man from Ordon Village was Link, a descendant of the Hero of Time himself.]

On explique que Link est un descendant du héros du temps lui-même, aka, le Link que l’on connait dans Majora’s Mask et Ocarina of Time puis:

Page 118: [« The first time Link sets foot in the Twilight, the crest of the Triforce of Courage on the back of his hand shines forth and he takes on a beastly form. When he returns to human form, he is garbed in the clothes said to have been worn by the hero. The ghost of his ancestor, the Hero of Time, teaches Link his secrets. Ever since his return to the Child Era, the Hero of Time had felt regret that he would not be remembered as a hero. Therefore, he addresses Link as his son and passes down the proof of courage, in addition to his secrets. »]

On explique que son ancêtre, le héros du temps, lui apprend ses techniques secrètes et qu’à l’époque de son enfance, il regretta qu’on ne se souvienne pas de lui comme étant le héros du temps. Il s’adresse également à Link (T.P) comme son fils.

Basé sur ces affirmations, on déduit que Link de Majora’s Mask est bien devenu un adulte et aurait fait un enfant avec une femme (puisqu’il en résulte une descendance qui est le Link de Twilight Princess). Ce que nous ignorons, c’est de combien de générations et de temps se sont écoulés depuis.

Cela prouve qu’il a survécu à son enfance et qu’il n’est pas mort à la fin de Majora’s Mask !

Maintenant que les faits sont présentés, intéressons-nous aux différences visuelles que l’on peut voir entre l’Esprit du Héros et les Stalfos:

La chose la plus frappante à propos des Stalfos, est sans doute, qu’ils sont des entièrement constitués d’os. Et c’est surement le point le plus important à leur sujet !

L’artwork de l’Esprit du Héro. Si on fait bien attention, ses membres ne sont pas fait d’os

Page 118: [« The ghost of his ancestor, the Hero of Time, teaches Link his secrets. Ever since his return to the Child Era, the Hero of Time had felt regret that he would not be remembered as a hero. »]

Dans ce paragraphe, on parle bien de l’Esprit du Héros en tant que fantôme. Cela va à l’encontre du fait que les Stalfos sont bien des êtres physique constitué d’os et non pas des esprit ou des fantômes. On peut aussi noter le fait que le héros du temps a des regrets sur le fait que l’on ne se soit pas souvenu de lui et de ses actes. Ce qui accentue le fait qu’il soit un esprit/fantôme qui à pu persister.

 L’origine de Termina

Commençons directement par la même citation plus haut tirée du livre Hyrule Historia :

Page 110: [« Link set off on his horse, Epona, who lived at Lon Lon Ranch. Months passed as he wandered in search of his companion, Navi, eventually losing himself in a mysterious forest.
It just so happened that this forest led to a parallel world known as Termina.« ]

Hyrule Historia parle de Termina comme d’un monde parallèle. On peut facilement en conclure que:

D’un: Termina n’est en rien un purgatoire.

De deux: Quand on parle d’univers parallèle, on veut parler d’un univers qui existe déjà (en l’occurrence celui d’Hyrule) mais dont le destin du monde et de ses habitants ont connus des chemins différents. Ce qui explique le fait qu’on revoit les personnages d’Hyrule sous un autre jour.

Dans une interview d’Eiji Aonuma (le créateur du jeu), il explique Termina comme un point de départ et d’arrivée.

 

 

 Théorie sur les 5 états selon les zones.

Certaines théories, bien qu’elles soient réussies, sont quand même tirées par les cheveux. Un exemple:

S’il est bien vrai que Darmani demande à Link de le ramener à la vie, il rétorque immédiatement que si cela n’est pas possible, il faudrait au moins essayer d’apaiser ses souffrances.

Darmani demandant à Link d’apaiser ses souffrances par n’importe quel moyen.

Est-ce que l’on peut vraiment dire qu’il a essayé de marchander pour sa vie alors qu’il n’a aucunement insisté ? Il faut avouer que les arguments décrivant la liaison entre les états et la zone sont souvent poussifs. De plus, le sort de ces personnages ne sont pas toujours lié à Link ou à un personnage qu’il incarne directement. Ce qui n’est pas assez personnel si on y réfléchit.

 

Théorie où Link serai mort de sa chute quand il est tombé dans le trou mystérieux au début du jeu.

Si on peut imaginer que la distance de la chute est normalement mortelle, il ne faut pas oublier qu’il est tombé sur une fleur Mojo. Elles ont une caractéristique très spéciale.

Testez par vous-même si vous en avez l’occasion, tombez sur une fleur Mojo. Peu importe la distance à la quel vous chutez, vous prendrez zéro dégâts !

Bien pratique ces fleurs !

BONUS :

Cette catégorie bonus est là pour apporter un supplément d’information sur les questions que l’on peut se poser et pour inviter à la réflexion. Elle sera forcément moins objective car je vais donner mon avis avec des infos qui n’ont pas été forcément officialisées.

Les cinq enfants sur la Lune:

Les cinq mystérieux enfants que l’on rencontre une fois dans la lune

Quelle n’est pas notre surprise quand on se retrouve pour la premier fois dans cette endroit

 

Que peut-on dire sur ces mystérieux enfants ? Je vais vous expliquer ma théorie et les éléments qui m’ont amenés à ces conclusions.

Il faut voir ces cinq gamins comme une unique entité qui est Majora lui-même. Effectivement, à part l’enfant qui porte le masque de Majora, ils portent tous un masque représentant un des quatre Boss que l’on a vaincu au cours de notre aventure. On peut donc aisément interpréter ces enfants comme une création de Majora. Sachant que Majora est, lui-même, le créateur de ces monstres, on déduit facilement le lien qui l’uni à ces enfants.

 

 

La première chose qui nous frappe, c’est qu’ils ressemblent bizarrement au vendeur de masque en version enfant. On pourrait expliquer cela par le fait que le Masque de Majora est resté avec lui pendant une longue période (que nous ne connaissons pas exactement) et qu’il a décidé de se matérialiser à son image. Mais alors, pourquoi des enfants et pas des adultes ?

Il y a de fortes probabilités que le Masque de Majora se voit spirituellement comment un enfant. La première chose qui souligne cette théorie est son goût pour les mauvaises blagues et son caractère très enfantin durant le jeu. Un autre élément est frappant une fois l’épreuve des enfants achevée. Précisemment, après avoir joué à leurs parties de cache-cache, ils nous posent à la fin de chaque épreuve, des questions assez troublantes:

  • « Tes amis… C’est quoi comme… genre de gens ? Je suppose… ces gens… pensent que tu es un ami? »
  • « Toi… Qu’est ce qui te rend… joyeux? Je suppose que ce qui te rend heureux… C’est de rendre… les gens heureux? »
  • « Ce qui est bien… c’est quoi ? Je me demande… Si tu fais ce qui est bien… Est-ce que ça va vraiment rendre… les gens… heureux? »
  • « Ton vrai visage… Il ressemble à quoi… en fait? Je me demande… le visage sous ton masque… C’est ton… vrai visage? »

On dirait des questions existentielles qu’un enfant se pose pour comprendre le fonctionnement de la vie. Comme l’amitié, les émotions, le sens de la justice. A noter que la dernière question est particulièrement révélatrice et prouve, selon moi, le lien qui les unis à Majora. Celui-ci étant un masque, on peut conclure qu’il n’a, forcément, pas de visage et que l’existence même d’un visage est pour lui flou.

 

Le masque du dieu démon/masque de la puissance des fées (N64):

Link portant le masque du dieu démon

Les infos officielles sont minces mais j’ai pu trouver une interview d’Eiji Aonuma qui parle très brièvement de ce masque surpuissant et de quelque chose dans le jeu qui y fait référence. Commençons par l’interview:

« Whose soul is inside the Fierce Deity Mask? »

Aonuma: « The best I can give you is just a suggestion. The best way to think about it is that the memories of all the people of Termina are inside of the Fierce Deity Mask. »

Aonuma explique que la meilleur façon de voir le masque du dieu démon est de penser que la mémoires de tout le peuple de Termina est à l’intérieur de celui-ci.

Maintenant par la Pierre à Potins qui fait référence au masque que l’on peut trouver dans le jeu:

« The Fierce Deity Mask, a mask that contains the merits of all masks, seems to be… somewhere in this world… »

La pierre parle du masque du dieu démon comme un masque qui contiens tout le mérite de tout les masques. Et qu’il serai, quelque part, dans ce monde.

D’abord, il faut connaître le caractère spécial de ces Pierre à Potins. En effet, on remarque dans le jeu qu’elles peuvent prédire le futur car elles donnent des informations sur des choses, événements qui n’ont pas encore existé ou qui ne ce sont pas forcément encore produit au moment où on les consultes.  « …Quelque part dans ce monde… » est un indice pour que le joueur puisse comprendre que ce masque va exister et qu’en l’occurrence, il sera dans la Lune. Attention, cela ne veux pas dire qu’il existe déjà. Comme c’est le cas pour certains autres masques que l’on va acquérir durant l’aventure.

Quelle conclusion peut-on faire par à port à cela ?

Avant de pouvoir jouer à cache-cache avec les enfants. Ils nous demandent des masques. On se rend compte que si vous voulez pouvoir terminer toutes leurs épreuves, il vous faudra posséder tous les masques du jeu et donc, avoir aidé tous les habitants de Termina.

Une fois ces épreuves terminées. La seule solution qui nous reste est de parler à l’enfant tout seul vers l’arbre portant le Masque de Majora qui, selon si vous avez fini toutes les épreuves ou non, vous répondra différemment. Je tiens à vous souligner que pour avoir les éléments le plus juste possible, j’ai réussi à retrouver la traduction japonaise en anglais de cette séquence sur le site http://forums.legendsalliance.com que j’ai traduit en français:

Si vous avez eu tous les masque et fini les quatre épreuves (vrai fin):

…Everyone’s gone.
…Tout le monde est parti.

Will you play… with me?
Veux-tu jouer… avec moi ? (Oui/Non)

You don’t have any more masks…
Il ne te reste plus de masque…

Then, let’s play something else.
Alors, jouons à autre chose.

How about…tag*. Yeah, that’ll work.
Que dirai-tu de…chat* (jeu qui consiste à toucher un joueur pour qu’il devienne à son tour le « chat ».). Oui, ça jouerai

Quand on reçois le masque:

You got the Kishin Mask. Is it an oni mask that an oni wears? Try it on with [C].
Vous avez le Masque de Kishin (référence japonaise à ogre et dieu). C’est un masque d’Oni qu’un Oni porte ? Essayez-le avec [C]

Good…You’re the oni. The oni just runs away. Even so, that’s fine.
Bien… c’est toi le Oni (Oni et un monstre mythologique asiatique qui pour nous serai l’équivalent du chat dans le cadre du jeu populaire pour les enfants). L’Oni s’enfuit. Même ainsi, c’est bien.

Well…
Bien…

Shall we go?
On y va ?

Si vous n’avez pas eu toute les masques (fin pas complète):

La grosse différence est que vous n’avez quasiment pas de texte, vous serez directement amener à répondre « Oui » quand il vous proposera de jouer avec lui. Il vous dira que vous avez des masques faibles et vous reposera la question pour que vous confirmiez si vous voulez vraiment jouer avec lui. Si la réponse est « Oui » encore une fois, vous combattrez Majora comme dernier Boss sans le Masque du dieu démon et sans contexte.

 

Que peut-on conclure de tout ça?

On prenant en compte l’interview d’Aonuma, la Pierre à Potins et le fait que les enfants sont, en fait, tous « Majora »; ma théorie est que c’est Majora lui-même qui a créé le masque du dieu démon. La première preuve est qu’Aonuma dit qu’il faut voir ce masque comme la mémoire du peuple de Termina. Ce qui est clairement confirmé par la Pierre à Potins qui parle de « mérite ». Comme une récompense pour avoir eu tout les masques. La seconde preuve provient des paroles du vendeur de masque dans le jeu : « …Mais je remarque que tu as réussi à rendre le bonheur à beaucoup de gens, ici. Les masques que tu as sont remplis de joies de vivre. Voilà une bonne chose, assurément. »

On peut donc conclure que les masques on comme une sorte d’aura en eux qui détiennent un certain pouvoir. En donnant à Majora tous ces masques, il aurait créé ce masque qui est la somme de tous les autres pour le donner à Link, cela pour qu’il puisse jouer à son jeu. L’apparence sombre/inquiétante du masque serait à cause du jeu de « tag » qu’il à proposé à notre héros. A l’image d’un Oni (un « méchant monstre ») il est logique que le masque doive avoir un caractère sinistre car il symbolise dans leur jeu le « méchant », le « Oni ». En considérant son côté enfantin, on peut supposer que Majora ne pouvait pas concevoir que le jeu démarre si les deux joueurs n’avaient pas de masque symbolisant leurs rôles respectifs. A contrario, si on n’a pas fini toutes les quêtes du jeu et que nous n’avons pas donné tous nos masques aux enfants, il nous reste forcément que des masques « faibles » mais qui ne donne pas de raison à Majora d’en créer un pour nous car nous en possédons. A noter que dans ce cas de figure, on remarquera que nous ne jouons pas au jeu du Oni mais que nous sommes contraint de combattre Majora sans explication. Ce qui amène les joueurs qui n’ont pas fini le jeu avec tous les masques à une certaine confusion, la vrai fin du jeu étant celle où nous mettons le masque du dieu démon et jouons au jeu de l’Oni.

 

Le vendeur de masque:

« Tu es confronté à une terrible destinée, n’est-ce pas? »

 

Je vais terminer cet article sur une anecdote concernant le vendeur de masque, et, aussi, parler un peu de ce personnage pour qu’on réalise son importance dans le jeu.

Les rumeurs disent que ce personnage a été inspiré de Miyamoto lui-même. En effet, il n’est pas rare que les développeurs fassent de petits clins d’œil à leur équipe et il n’est pas impossible que cette rumeur soit vraie.

Déjà de par son chara-design, on peut y voir une légère ressemblance (le large sourire, les yeux et la coupe). Le masque de Mario derrière son sac à dos est un autre indice qui nous pousse à croire cela.

Quand on y pense, très tôt dans le jeu, on se rend compte que ce personnage est particulièrement puissant. Déjà par le fait qu’il nous suivait dès le début alors qu’il nous est impossible de le remarquer s’il n’avait pas décidé de se montrer par lui-même. Nous savons aussi qu’il a la capacité de nous rendre notre apparence avec une mélodie (que l’on pourra ensuite utiliser). De plus, il a l’air de connaître parfaitement les capacités de Link et lui fait directement confiance alors que nous l’avons connu que brièvement dans Ocarina of Time. On constate également que par une grande coïncidence, il devait partir reprendre ses affaires dans exactement trois jours (qui sont les trois jours avant le crash de la Lune). Comme si c’était un concepteur de jeu lui-même qui s’amusait à être l’acteur d’une histoire dont il connaissait déjà les événements… 😉

Hé bien… Nous arrivons à la fin de l’article. J’espère avoir pu éclaircir certains points sur ce magnifique Zelda et espère que vous avez eu autant de plaisir à le lire que j’ai eu à l’écrire!

Mykel Lotfy

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *