On mange quoi ce soir? «Artiste» le manga culinaire a ne pas louper !

J’ai croisé la route de ce manga grâce à Nico. Nous parlions des nouveautés et des sorties qu’il attendait et c’est dans un méli-mélo de discussion que je lui dis que je m’intéressais de plus en plus à la cuisine. Je lui avouais me découvrir une passion pour la fraîcheur des produits et m’intéresser à des recettes plus complexes. Et c’est à cet instant qu’Artiste entra en scène.

Intéressé par le court récit de mon ami, je me mis en quête de ce manga qui me faisait saliver sans mauvais jeux de mot. Après l’avoir trouvé et acheté, je me mis à le lire.
La première chose qui m’a plu ce sont les dessins qui sont frais et nouveaux.
Le thème abordé était pour moi orignal n’ayant rien lu sur la cuisine (à part dans un roman feuilleté auparavant).

Dans les premières pages, nous lisons les bulles de dialogues du pauvre Marco qui essaie tant bien que mal de se présenter dans son nouveau poste de plongeur. Heureusement son collègue et ami Gilbert lui confie qu’il perd sont temps et que personne ne l’écoute. Ses collègues sont trop concentrés à préparer et crier les plats qui vont être servis au plus vite pour que les clients puissent goûter la cuisine du chef Calment – célèbre chef parisien.

Pendant les dix premières pages, je pensais que nous allions suivre Marco et sa progression dans le monde de la cuisine. Mais je me suis très vite ravisé en voyant que c’est sa nouvelle rencontre que nous allions accompagner tout au long du récit.
Ce manga est vraiment bien calibré. Entre humour et cuisine nous découvrons les personnages un par un et ils ont tous leur lot d’histoires et d’humour qui les rends unique. J’avoue d’ailleurs avoir une affection particulière pour Madame Catherine qui, sous son air de vieille femme aigrie, cache une personne attentionnée et passionnée. On découvre des gens talentueux et accrocs à leurs arts… Sans oublier les deux chats qui sont, selon moi, la meilleure partie dessinée du manga.

Nico m’a dit que c’était Les Gouttes de Dieu pour la cuisine. Ne l’ayant pas lu et n’ayant qu’une connaissance limitée dans ce genre d’univers, je ne peux me prononcer.

Finalement, les dessins ne sont pas très détaillés mais font tout de même bien leur travail. Ce qui m’a frappé le plus est que le dessin n’a pas besoin de cela pour être joli. Pour terminer, je dirai qu’il me faut attendre la suite afin de m’en faire un avis définitif puisque ce premier tome ne fait que poser les bases. Néanmoins celles-ci sont déjà très bonnes.

En espérant vous avoir donné envie de vous plonger dans cette lecture.

Au plaisir,

Mido

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *