Science VS Manga : Le cas Olive et Tom

Science VS manga, une rubrique pour se marrer et voir comment certains mangas résistent après une petite analyse (rapide et ne tenant pas compte de TOUS les facteurs) à un regard scientifique. On va attaquer cette première rubrique avec le manga ultime de l’incohérence animée, Olive et Tom!


2 ou 3 précisions sur les incohérences:

Nombre de mangas tels GTO ou City hunter, (pour n’en citer que deux) d’apparences normales basculent facilement du côté de l’impossible, mais certainement pas autant que les mangas de sport ! Que ce soit fruit basket, Olive et Tom (titre français de Captain Tsubasa), les attaquantes, l’école des champions ou encore Jeanne et Serge (et il en existe beaaauuuuuucoup d’autres!) on y trouve de nombreuses incohérences telles que balles ou ballons supra-élastique, records de vitesse, de longueur et de hauteur battus à plate couture, terrains interminables, … Ces incohérences sont là pour donner l’impression de performances sportive exceptionnelles. Parfois l’effet apporte vraiment quelque chose, mais souvent cela rend l’anime (qui est plus touché que le manga dont les règles graphiques pour donner l’impression de mouvement sont assez différentes) assez bizarres.


Pourquoi avoir choisi Olive et Tom?

Olive et Tom est ultra connu pour ses terrains trop longs et ses tirs impossibles. C’était le choix le plus évident pour tenter ce genre de chronique! J’ai donc choisi un épisode au hasard (pas tout à fait quand même, j’ai pris la première finale Newteam – Muppets comme base vu que c’est un des moments phare) et j’ai commencé à le regarder en notant seconde après seconde chaque incohérence physique mais aussi chaque incohérence graphique qui prouvaient la flemme des animateurs de l’époque.

J’ai donc choisi l’épisode 40, le dernier rempart…

Ce que j’ai découvert m’a sidéré. En un épisode, il y avait 78 incohérences donc certaines absolument et monstrueusement ultimes.



Petit résumé sur Olive et Tom (Captain Tsubasa en VO)

Captain Tsubasa est écrit par Yõichi Takahashi. Entre 1981 et 1997. Il est composé de 37 + 18 volumes (pour Olive et Tom le retour) et raconte l’évolution dans le monde du football de quelques joueurs et quelques équipes au Japon, puis dans le monde pour la deuxième partie.

Le principal joueur est Olivier Atton et il a un éternel rival nommé Marc Landers. D’autres personnages tel Roberto (entraîneur d’Olivier), sa mère, ou d’autres joueurs tels que Ben Becker ou Danny Mello sont présents. Il y a aussi un gardien Thomas Price, seulement vaincu par Olivier pendant un long moment. Il sera égalé par un autre gardien Ed Warner. Ils sont répartis en deux équipes rivales appelées la New Team (New P au début) d’Olivier et la Muppet de Marc, qui finissent toujours en finale, mais il y a aussi d’autres équipes…


Quelques rappels sur le foot et la physique

  • Terrain : Longueur de 90 à 110 mètres (on gardera 90), largeur de 45 à 90 mètres (on gardera 45) selon les terrains.
  • But : largeur de 7,3 mètres pour une hauteur de 2,4 mètres.
  • Ballons : en peau recouvrant une balle élastique synthétique de buthyl pouvant s’allonger de 0,87 fois sa longueur avant rupture. Les meilleurs ballons ne résistent pas à 2000 g/cm3 de pression.
  • Record de vitesse pour un être humain 9,58 secondes pour 100m par Usain Bolt. 100 / 9,58 = 10,4 m/s. 10,4 * 3,6 = 36,8 km/h de moyenne environ…
  • Record de hauteur de 2,43 mètres (pour les épaules – Fosbury) par Javier Sottomayor (Cuba) en 1993.
  • Pour les allergiques au maths passer directement à la suite!
  • MRU : Mouvement rectiligne uniforme.
  • MRUA : mouvement rectiligne uniformément accéléré (intéressant pour les chutes libres et les trajectoires verticales).
  • MUA : mouvement uniformément accéléré (combinaison des deux, celui qui nous intéresse pour chaque trajectoire horizontale ( ??? et oui…) ou diagonale. Les équations se trouvent dans n’importe quelle table scientifique digne de ce nom ! 😉
  • Calcul de l’énergie cinétique : E = m*Vcarré/2. m c’est la masse et V la vitesse. 
  • Calcul de l’énergie potentielle : E = m*g*altitude. g est la constante de gravité terrestre et vaut 9.81, c’est aussi l’accélération de la gravité terrestre.
  • Loi de la conservation de l’énergie mécanique.
  • Loi de conservation de la quantité de mouvement (m1*V1 = m2*V2). m1 et m2 sont les masses de deux objets, V1 et V2 leurs vitesses.

Bien sûr il y a pleins d’autres facteurs qu’il faut prendre en compte mais on va simplifier en ne tenant compte que de ça.


Principaux bugs rencontrés et mesure de la distance

  • Ballon arrondi : le volume s’aplatit et est réduit par deux. Selon la loi des gazs PV = nrT la pression double. La pression de base d’un ballon est de 11 g/cm3. Avec 2200 g/cm3 il explose !
  • Le terrain est trop long. On peut facilement l’estimer. Souvent il y a même des spectateurs ou des drapeaux qui peuvent nous aider. On va compter une longueur de 50cm par spectateur (très optimiste) et de 10 m entre chaque drapeau. Parfois ce sont les lignes de gazon qui peuvent aider (le fameux gag d’Olivier sur sa pastèque).
  • Trajectoires trop horizontales et affaiblissement soudain de la gravité.
  • Vitesse exagérée.

Découpage de l’épisode

L’épisode, visible en lien plus haut, est divisé en quatre attaques.  Pour simplifier, on va faire le découpage attaque par attaque. L’épisode sur lequel j’ai fait les mesures était différent de celui sur youtube qui a le générique en plus. Il faut donc enlever environ 1min30s pour avoir la vraie timeline!

1ère attaque

(Muppets) Total du terrain = 235 mètres soit 2,5 terrains normaux.

  • 0 : 10 : Ballon arrondi.
  • 0 : 30 : 80m + 15m de course, le ballon part à
    l’horizontale et est stoppé net comme si de rien n’était.
  • 1 : 03 : Ballon arrondi.
  • 1 : 13 : Marc s’arrête, part en arrière, et
    reshoote en une demi seconde. Il doit y avoir disparition de quelques fractions temporelles. 120 spectateurs =
    60m.
  • 1 : 25 : 25m de terrain en plus.
  • 1 : 36 : 30 m de terrain en plus. Marc saute avec des épaules à environ 50 cm au dessus de la barre du but. Pour une taille de 1,5 m (-30cm pour la tête) il dépasse le record du monde de 57cm !
  • 1 : 39 : Le gosse a une mâchoire d’ours !
  • 1 : 40 : Landers est en pesanteur lunaire…,  1mètre en 3s.
  • 2 : 14 : Les spectateurs et les joueurs sont sous hypnose pendant de nombreuses secondes !
  • 2 : 18 : Tiens ! Même la grande roue a arrêté de tourner, mais il reste des cris !
  • 2 : 36 : La sueur a du se congeler, ça suppose une température vers les – 50°C. Elle bouge pas sur les têtes !

2ème attaque

(Newteam) Total du terrain = 607 mètres ! Soit presque 7 terrains normaux ! C’est la plus improbable séquence au niveau de la longueur.

  • 2 : 45: Dégagement de 15m.
  • 2 : 53 : 3 drapeaux défilent, donc 20m les séparent.
  • 2 : 59 : Environ 110 spectateurs, donc 55m.
  • 3 : 16 : ~20m de plus.
  • 3 : 24 : ~100 spectateurs , donc 50m.
  • 3 : 35 : ~40m de plus.
  • 3 : 46 : ~180 spec. , donc 90m.
  • 3 : 52 : ~2m de tâcle. Encore possible.
  • 3 : 59 : Pour se relever ainsi il faudrait qu’il aie le centre de gravité quasiment sur les genoux. Du coup ça veut dire que ses jambes pèsent environ le double du reste du corps! A vous de déduire combien pèse son cerveau!
  • 4 : 04 : ~7m de plus.
  • 4 : 06 : ~4m de plus.
  • 4 : 08 : ~50 spectateurs. , donc 25m.
  • 4 : 15 : ~40m de plus.
  • 4 : 35 : Il gicle à 1 mètre de hauteur! Le coup est porté à ~45°. Si on estime qu’il y a une masse de 50kg pour Olivier et de 1,5 kg pour le pied de Marc : a) Ecin = E pot (conservation de l’énergie) donc V = RACINE 2*(m1gh/m2) = 25,57 m/s = 92 km/h. Par trigonométrie on trouve Vpied = 92/sin45 = 130 km/h !!! À cette vitesse il s’envole aussi ! Et je néglige l’élasticité !
  • 4 : 43 : Sueur figée.
  • 5 : 02 : Mâchoire de tigre ! (on dirait un chibi)
  • 5 : 47 : On se demande pourquoi ce gamin a des lunettes, ses yeux sont identiques quand elles tombent ! C’est juste des verres en fait…
  • 5 : 46 : Quand elle s’énerve, ses sourcils poussent et se rejoignent !
  • 7 : 05 : Après une longue pause… Argh !
    L’homme qui fait fusionner ses yeux !!!
  • 7 : 27 : ~ 13 + 70 + 10 + 30 + 90 + 16 = 229m!
  • 8 : 34 : Ballon arrondi.
  • 8 : 33 : Ballon parallèle au sol => il doit passer le mur du son (1224km/h) pour conserver une trajectoire qui paraisse ainsi à cette distance. C’est curieux, on a pas entendu le bang supersonique?
  • 8 : 35 : Saut vertical puis horizontal sans appui
  • 9 : 17 : Saut parallèle, si il ne déviait que de 1cm de sa trajectoire parallèle (ce qui n’est pas le cas) on aurait ce calcul :
    MUA : t = RACINE (0,01*2/g)= 0,045 sec.
    V= 3longueur/4t = 439,2 km/h ! Un gardien qui plonge à cette vitesse n’a pas intérêt à se prendre le poteau!
  • 9 : 42 : Sueurs gelées + paralysie de 12 sec.
  • 10 : 22 : Il a perdu un œil avec cet arrêt !!!
  • 11 : 07 : Nouveau ! Le coup de karaté qui provoque des stries d’air stables !
  • 11 : 20 : Pareil que pour l’arrêt ! Violent à cette vitesse. Je ne comprends même pas comment il peut s’arrêter sans une distance d’arrêt hyper longue.
  • 11 : 23 : Ils se battent sur la lune !
  • 11 : 57 : À nouveau sans œil !
  • 12 : 07 : Sueur changeant de localisation !

3ème attaque

(Muppet) Total du terrain : 180 mètres. Soit 2 terrains. (la plus réaliste)

  • 12 : 24 : ~12m de dégagement.
  • 12 : 30 : ~70 spectateurs , donc 35m.
  • 12 : 33 : ~15m + le tacle.
  • 12 : 46 : ~5m de plus.
  • 12 : 48 : Un saut de 1m de hauteur sans se fatiguer, en restant stable en l’air, et en gardant le ballon. Un peu d’apesanteur.
  • 12 : 52 : ~10m de plus.
  • 13 : 02 : ~5m de plus.
  • 13 : 06 : ~90m de plus.
  • 13 : 30 : Ballon arrondi.
  • 13 : 37 : Si on compte l’élévation ajoutée à sa taille il va chercher le ballon dans les 4 mètres de hauteur ! Mais pourquoi le prend-il ? À quoi ça sert avec ce décalage??? Le but mesure 2,43m elle peut redescendre un peu… , mais je ne vois pas pourquoi il se fatigue à nouveau à battre le record de Sottomayor de (~1m90 avec les bras de 70cm ça fait 1m20 pour les épaules ! ) de 37cm alors qu’il peut attendre qu’elle redescende !
    13 : 50 : Sueur gelée.

4ème attaque

(Newteam) Total du terrain : 283 mètres. Soit 3 terrains. Les pires conneries sont dans cette attaque… ça c’est ce qu’on appelle du cliffhanger! On bat tous les records!!!

  • 14 : 54 : ~20m de dégagement.
  • 14 : 56 : ~90m de plus.
  • 15 : 31 : ~70 spectateurs , donc 35m.
  • 16 : 16 : ~5m de plus.
  • 16 : 33 : ~80 spectateurs , donc 40m.
  • 16 : 35 : ~15m de plus.
  • 16 : 46 : Gravité digne de la lune en ce qui concerne le ballon qui reste étrangement stable.
  • 16 : 48 : ~30 spec. , donc 15m.
  • 16 : 53 : Ils ne sont qu’à dix mètres du milieu ??? Comment?
  • 17 : 00 : Et en une passe de 1-2 secondes, Atton tire devant les 16 mètres adverses. Cela fait 39m en 3 sec. 13 m/s. Et donc 46,8 km/h alors que le record mondial est à 37,9 km/h de moyenne !
  • 17 : 18 : Alors qu’il est en position de tir, il a eu 18 secondes de réflexion durant lesquelles le ballon
    n’a pas bougé !
  • 16 : 48 : ~30 spectateurs , donc 15m.
    17 : 25 : Ballon arrondi pendant 23 sec.! Wow ! Le ballon a appris le haki de l’armement!
  • 18 : 10 : La plus énorme connerie de l’épisode!!! Le ballon est resté 52 secondes en l’air avec un seul coup de poing, 26 secondes aller, 26 secondes retour. Chute libre : MRUA : x1 =atcarré/2 = 9,81*26carré/2 = 3315,78m d’élévation au dessus du terrain !!! C’est plus haut que le Jura ! Bon on ne tient pas compte des frottements dans tous ces calculs de vitesse mais quand même! Même si on les compte ils nous font quand même une élévation digne d’une montagne moyenne tout ça pour placer une double bicyclette opposée!!!
  • 18 : 46 : Un ballon sur la lune !
  • 18 : 56 : Le ballon chute de 1m, lui en fait 5 !
  • 19 : 13 : Ballon extrêêêêêmement arrondi !
  • 19 : 15 : Le ballon tourne, mais agit comme
    au centre d’un tourbillon ! Le cycloneshoot ! Il
    fait 14 m en 11s => 4,58km/h ! C’est archi-minable!!! C’est sensé être le tir le plus violent de l’épisode et mes grands parents vont plus vite sur un tapis roulant en réglage « activité physique d’EMS »!!!
  • 19 : 23 : Le ballon reste 17 secondes en apesanteur ! Encore un coup de Foxy!!!

Et tout cela sans compter de nombreux moments où on n’est pas sûr de savoir si l’image est figée ou pas et sans compter les changements de pression qui devraient faire exploser le ballon vu les volumes et les étirements improbables que l’on y voit… Cela fait un total de 78 incohérences ! C’est absolument énorme pour un manga de 20 minutes sans les génériques ! Quand on a vu cela on ne s’étonne plus de voir sortir des animaux maîtrisant toutes les catastrophes naturelles et vivant dans des cocons rouge et noir en hurlant le nom de leur espèce…


Pourquoi? Mais alors…, pourquoi?

Alors pourquoi donc ? Simplement pour donner une allure plus attrayante aux mouvements que peut procurer un vrai match. Tous ces changements rendent ça bien plus épique!!!

De plus il ne faut pas oublier le nombre énorme d’épisodes (128!) qui pousse à utiliser un plus grand nombre de plans fixes pour pouvoir gagner du temps de diffusion (et donc…, du fric!). Un grand pourcentage des mangas le font. Peu de mangas vont jusqu’à faire l’effort de détailler à chaque seconde (et sans plans fixes) les changements du décor et des personnages dans l’animation japonaise !

Malgré tous ces défauts, je dirais même grâce à tous ces défauts, Olive et Tom reste un manga incontournable parmi le genre des mangas de sport et reste cultissime pour des tonnes d’entre nous! Quand on regarde ça on ne veut pas voir du Messi réaliste mais un messie improbable! Mais si!!!Le tir de l’aigle a même parfois été imité en vrai!


En tout cas Olive et Tom fût, reste et sera toujours un monument du monde manga et la science, aussi précise soit-elle, n’y changera rien!

Mais bon…, ça nous fait quand même bien marrer d’imaginer ce que ça donnerait en vrai!!! Spéciale dédicace à la double bicyclette jurassienne!!!

À la prochaine!

Oribu sennin

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *