Shadow of the Colossus sur PS4… LE remake DU FEU DE DIEU qui vous apaisera sans grandes comparaisons

Trois jeux… c’est peu. Trop peu pour ce Fumito Ueda qui nous conte son âme et ses rêves en mettant toujours les petits plats dans les grands. Dans voyages beaux comme quand dans nos songes on vol comme un oiseau, des cadeaux tant les heures passées à leurs côtés raisonnent encore un peu en chacun de nous. Des moments vécus touchants le réel, pleins d’espoir, nimbés de mélancolies et de poésie portante – même si certaines mécaniques de jeu peuvent paraitre un peu rigides voire contraignantes… -au travers de ces récits vidéoludiques hors du commun que sont : Ico, Shadow of the Colossus – celui que je vais aborder un peu plus ici – et Last Guardian (dont les dix ans nécessaires à sa gestation furent aussi longs que douloureux. Pour un résultat divisant, mais qui vaut amplement pour son histoire encore une fois à pleurer de grâce et de beauté).

 

Un peu plus de douze ans… il s’en est passé des choses dans le monde du jeu vidéo depuis la sortie du Colosse sur PS2 en 2005… si tout était forcément déjà présent (ou presque…) : des contrées à pertes de vues que vous foulerez avec magie, en passant par la découverte de recoins abritants sauvagement quelques secrets… pour glorieusement finir sur la rencontre et les affrontements épiques avec les géants… féérique et gigantesque, tout est en osmose et nous offre un Graal du jeu vidéo. L’aspect visuel est très certainement ENFIN à la hauteur des volontés de son créateur – c’est magistral tout simplement – qui il faut bien l’avouer est toujours un peu en avance sur son temps… ses idées sont à chaque fois des pépites mais les machines devant les faire tourner sont toujours loin de pouvoir le satisfaire. Ni l’aider à faire fusionner instinctivement le gameplay aux interactions que nous devons réaliser avec notre compagnon de route. Alors il a fallu beaucoup de patience mais le résultat est pour moi au-delà de toutes espérances. Un remake beau et toujours, même plus, passionnant, entrainant et palpitant. Il est un des très rares qui, tel le phoenix renaissants de ses cendres, comble toutes nos attentes !

Alors foncez si vous aviez déjà eu le bonheur de vous y atteler la décennie passée, vous verrez c’est que du bonheur ravivé !

Et FONCEZ ENCORE MOULT PLUS si vous n’avez pas encore eu la chance de faire ce chef d’oeuvre du jeu vidéo !

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *