Shaman King renaît de ses cendres pour son vingtième anniversaire

Démarrée en 1998, l’aventure du manga Shaman King s’était malheureusement mal terminée pour ses nombreux lecteurs. A l’occasion de ses vingts ans, la saga renaît pourtant de ses cendres, et en beauté. Explications: 

Shônen marquant du début de ce second millénaire, Shaman King n’avait pas rencontré un succès suffisant et s’était terminé de façon abrupte dans son 32ème tome. L’auteur, Hiroyuki Takei, fut en effet poussé par son éditeur, la Shueisha, à conclure son histoire au plus vite face au déclin de popularité de l’oeuvre. Le dernier volume des aventures de Yoh Asakura, sorti en 2006, proposa donc une fin incomplète qui laissa l’auteur et ses fans dans une insatisfaction et incompréhension totale. Par la suite, un one-shotShaman King Zero, servant de préquel à la série est sorti en mai 2012 et enfin, une courte suite, Shaman King Flowers, fût publiée dans le magazine Jump Kai.

Pourtant, pour ses vingt ans, Shaman King s’offre une nouvelle vie grâce à l’éditeur KôdanshaTout d’abord, l’intégralité de l’oeuvre originale ainsi que sa  »vraie » fin seront disponibles, avec des couvertures inédites de chaque volume, sous peu (au Japon) en version numérique.

Mais ce sont surtout deux nouvelles publications qui viennent réjouir les fans en ce vingtième anniversaire. Premièrement, une nouvelle série, dirigée par l’auteur originale et nommée Shaman King The Super Star, est publiée dans le Shônen Magazine Edge de son nouvel éditeur depuis le mois d’avril de cette année. Deuxièmement, un spin-off vient de démarrer dans le numéro de juillet du même magazine (sorti le 16 juin dernier) et répond au doux nom de Shaman King Gaiden: Red Crimson. Dessiné par le jeune auteur Jet Kusamura, nous y découvrirons les aventures de Tao Jun, la soeur ainée de Ren.

En attendant de nouvelles informations quant à une sortie francophone de ces nouvelles séries, nous ne pouvons que saluer la volonté de Kôdansha de ressusciter une licence qui, espérons le, rencontrera enfin le succès qu’elle mérite.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *