TEST de Dragon Ball Fighter Z… simplement la meilleure adaptation d’un manga en jeux vidéo ! Et on vous dit pourquoi plus bas…

Dragon Ball FighterZ (Test effectué sur PS4 PRO par Gaël Lopez)

Autant dire qu’il est impossible que la hype de ce nouveau jeu ne vous soit pas arrivé aux oreilles au vue du battage médiatique qu’il a généré. Pour toute personne biberonnée comme moi aux multiples aventures de Son Goku et ses compagnons, ça a été une attente de longue haleine remplie d’impatience tant la promesse « Fan service » était belle. Alors je peux vous assurer que je l’attendais au tournant ce jeu Dragon Ball FighterZ qui se vantait ou devrai-je dire, se vendait, comme étant un aboutissement vidéoludique des arcs qui ont bercé notre jeunesse.

Et dès la vidéo d’intro lancée, on ressent immédiatement que l’attente n’aura pas été vaine, car oui, ce jeu est dédié aux fans de la franchise. Alors on s’installe, on prend un coca, et on va régler nos comptes.

Moultes jeux plus tard

La difficulté de faire survivre une licence telle que Dragon Ball n’est pas des moindres, et pourtant l’équipe de développement a l’air d’y être parvenue. Nous aurons alors plusieurs possibilités de jeu qui raviront toutes les joueuses et joueurs (fans de la série ou simples amateurs de jeux de combat).

Bonne ou mauvaise surprise, vous serez directement dirigé vers des salons sociaux avec une capacité maximum 64 joueurs. Cela pourra être drôle de personnaliser votre personnage visible par les autres, mais cette fonctionnalité se verra vite oubliée au vu du temps passé dans la zone sociale. La monnaie officielle, les Zénis, revient comme à son habitude, et il vous sera possible de l’acquérir en faisant pleins de combats… Et quand je dis pleins, c’est pleins.

Casting

Il y a de quoi faire, et très honnêtement, les possibilités sont infinies car vous pourrez mixer tous les arcs Dragon Ball Z et Dragon Ball Super, pour vous constituer votre équipe qui viendra à bout de toutes les difficultés.

Il n’y aura que deux personnages à débloquer si vous n’avez pas précommandé le jeu, Vegeta SSB et Son Goku SSB, mais rassurez-vous, si l’envie de les débloquer n’y est pas, il sera possible de vous en passer aisément.

Vous aurez donc accès à 22 personnages jouables dès le début de l’aventure, ainsi que les deux autres à débloquer, et un certain Broly ainsi qu’un certain Cooler ont été confirmés à ce jour. En voila un joli pool de combattants.

Graphismes

Quand on vous dit que c’est du fan service. Vous retrouverez toutes les actions, scènes, attaques du manga tant connu et vraiment, ça envoie du lourd. Nous remarquerons tout de même une petite baisse du frame rate, mais rien de dérangeant pour un jeu dont le 60 FPS est une promesse « tenue » et vu le plaisir une fois la manette en main, nous leur pardonnerons cette petite erreur.

Tout est là pour ravir le fan de cette franchise, car avec un tel niveau graphique, ce jeu a de bons jours devant lui. Les attaques telles que le Kamehameha ou le Final Flash sont d’une qualité telle que vous aurez l’envie de tout faire pour pouvoir les placer en finish pour détruire la moitié de la planète.

Soulignons tout de même la prouesse, car recréer des scènes de combat de Dragon Ball Z, qui sont parfois explosives, avec tant de beauté, est une difficulté qui parfois a pu paraitre insurmontable, mais qui a été surmontée avec brio.

Durée de Vie

Une histoire solo inédite, à la longue un peu répétitive, intégrant un nouveau personnage C-21, et en prime, avec une bonne durée de vie. Comptez entre douze et quatorze heures pour en venir à bout.

Ensuite, vous aurez diverses possibilités pour continuer à jouer, que ce soit le championnat, un mode Survival, ou même de simples combats en ligne classés ou non.

Le mot d’ordre, amusez-vous et jouez encore et encore jusqu’à épuisement, car vous allez pouvoir profiter de votre investissement comme il se doit.

Conclusion

En voilà un bon jeu de combat, et enfin, un digne représentant de l’univers de Toriyama sur nos consoles de salon. Les anciens jeux ayant souvent été critiqués de par leur manque de fidélité au manga d’origine, nous ne seront pas déçus par la version proposée par le studio Arc System Works.

Dragon Ball FighterZ, des promesses à la pelle, du rêve plein les yeux. Un tel jeu, on aime ou on déteste, et plus critiques seront les joueurs qui n’aiment pas les jeux de combats, et pourtant, je leur conseille de se pencher sur le sujet, car le plaisir risque de taper à la porte des plus réticents.

Vous allez aimer gagner, et détester perdre, mais le plaisir procuré par une licence de ce genre vous poussera à retrouver les personnages qui ont marqué plusieurs générations.

Points positifs

  • Graphismes, beaux et fluides (60 FPS)
  • Fan service
  • Un choix correct parmi 22 personnages dès le départ
  • Les lieux des combats comme dans l’animé
  • Bonne durée de vie autant solo qu’online

Points négatifs

  • Pas de musiques originales
  • Parfois un peu répétitif
  • Salon social peu utile
  • L’obtention de la monnaie du jeu parfois fastidieuse
  • Prix du DLC élevé aux vues des promesses de contenu

NOTE FINALE    17/20

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *